William Saroyan: The Man The Writer, A Documentary Film

bio-paul1
bio-paul2fr

Paul Kalinian est né à Beyrouth, au Liban, le 14 Février, 1932. Fils d'un père Kharpertzi et d'une mère Marashtzi, la famille de Kalinian a déménagé à Damas, en Syrie, où il a passé sa jeunesse et reçu son enseignement scolaire. D'un jeune âge, il a commence à apprendre la photographie chez, "Photo Gulbenk," à Damas. Il a trouvé une place comme aide à tout faire pour un photographe, et il a appris son métier du premier pas.

En 1961, Kalinian a ouvert son premier atelier de photographie, "Photo Paul," à Beyrouth. Quelques années plus tard, en 1964, il a déménagé à Montréal, au Canada, puis aux États-Unis, pour poursuivre un avenir avec plus de promesse. En 1967, Kalinian a reçu un diplôme en photographie professionnelle et en production de films de "New York Institute of Photography."

En 1967, Kalinian est rentré à Beyrouth pour épouser Araxie Deuvletian, sa fiancée depuis longtemps. Ils ont établi leur foyer domestique à Fresno, en Californie, où ils ont été bénis de jumeaux--un fils, Harold, et une fille, Susie.

Kalinian a travaillé et il a dirigé l'atelier de "Hood Photography Studio" jusqu'à l'ouverture de sa seconde atelier, "Paul's Photography Studio," à Fresno en 1972. Il a fait des photographies de plusieurs personnalités célèbres, des vedettes de cinéma, des mannequins, des artistes, des politiciens, des officiers militaires supérieurs, des catholicos Arméniens, des crérical de premier rang, et des gens de différents milieux.

Les oeuvres de Kalinian ont été publiées dans plus d'une douzaine de livres, dans plusieurs journaux et revues internationaux, dans de "Timbres Américain 1991," dans des brochures, des affiches, des annuaires primés, des calendriers, dans un livre sur les "Armenian Costumes," dans des encyclopédies, des dictionnaires et même sur la couverture d'un annuaire de téléphone.

Ses œuvres sont exposées dans des bâtiments de gouvernement, des musées, des temples, des théâtres, des écoles, des bibliothèques, et dans le "Théâtre Du William Saroyan" à Fresno,

Tout de même, Kalinian a nourri un autre rêve--de trouver et de photographier William Saroyan. Après plusieurs tentatives manquées, Kalinian a enfin fait la connaissance de Saroyan en 1976. Avec la persistance de Kalinian et le charme d'une ancienne chanson arménienne, ils sont devenus des bons amis.

Kalinian a fait une variété de portraits caractéristiques de Saroyan, dont un qui se trouve dans l'entrée du Théâtre Saroyan à Fresno, et un autre qui a été choisi par les Services Postales des "L'É.U." et de "l'U.R.S.S." pour leurs "Timbres Commémoratifs" mis en circulation de concert le 22 Mai, 1991, à Fresno, en Californie, et à Yerevan, en Arménie.

À cette occasion, Kalinian a produit un portrait original en couleurs de William Saroyan, "Timbre Portrait Cachet," un portrait monté de 5x7", une série 1200, édition limitée, avec les timbres-poste commémoratifs "LÉ.U./U.R.S.S.," distribution de premier jour, numéroté et signé par lui.

L'ambition finale de Paul Kalinian était de réussir dans le cinéma. Son intérêt en cinématographie remontait à sa jeunesse. Kalinian était toujours fasciné par la création et par la production des films.

En 1952, il a acheté son premier appareil cinématographique 8mm, et il a produit beaucoup de films courts des événements sociaux et des films de voyage à Beyrouth, au Liban. À son regret, ces premières oeuvres chéries ont été perdues dans la guerre civile au Liban en 1975.

Après la mort de Saroyan en 1981, Kalinian a préparé une présentation "Slide" des portraits caractéristiques de Saroyan. Cette présentation volontaire a été montrée plus de 100 fois en plusieurs villes et aux chaînes de télévision locales. Par suite de la réponse enthousiaste du public et par réclamation populaire, les Kalinian a continué ses recherches sur la vie et les oeuvres de Saroyan.

Il a écrit un nouveau scénario, et avec l'aide de sa fille productrice Dr. Susie Kalinian, sa femme Araxie, et son fils Harold, l'ingénieur technique du film, ils on à produit un film documentaire avec le titre "William Saroyan: L'Homme et l'Écrivain." Le film, un travail d'amour, est inspiré par l'admiration sincère de Kalinian pour William Saroyan comme l'un des plus grands écrivains de l'histoire.

En Avril de 1994, le film a reçu le "Prix Finaliste" du 27ème Festival International du Film Worldfest-Houston. En Juin, 1995, le film a été présenté au Nouveau Festival International du Cinéma à Montréal, au Canada. En Juillet, 1995, le film a reçu le "Prix d'Or" pour le meilleur film documentaire du 18ème Festival Annuel International du Film de Philadelphie. En Octobre, 1995, Paul Nazlikian a reçu un Prix d'Honneur pour la "Musique Du Film," et 3 prix pour les Kalinian, 2 Prix en Plaque Bronze de Reconnaissance d'Excellence dans la division des "Beaux-Arts" et des "Humanités," et un Prix d'Honneur pour "Scénario," du 43 ème Festival Annuel International du Film de Columbus.